Le groupe se réunit pour offrir un lieu d’écoute, de compréhension et de partage, même durant la période estivale. Il reste un lieu privilégié d’entraide et de soutien.

Un lundi sur deux à 19h.

Toutes les réunions sont modérées par un/une proche, membre du Relais. Cependant, un/e invité/e des HUG spécialisée en psychiatrie est invité/e tous les mois comme ressource pour des questions plus strictement médicales ou sociales.

Les participants (qui sont des proches de personnes ayant des problèmes psychiques) de par leur propre expérience peuvent échanger entre eux des idées utiles, une autre façon de voir les choses, des « mini solutions » sur, par exemple:

  • Comment vivre avec une personne psychotique (connaître la maladie, ne pas tout accepter, savoir mettre des limites);
  • Ne pas se culpabiliser;
  • Reprendre confiance en sa compétence de parent;chercher du soutien autour de soi;
  • Comment avoir de meilleurs contacts avec le personnel soignant…
Cliquer pour plus d’infos

Réunions en 2019

Lundi 04 mars

Lundi 18 mars – Réunion annulée et remplacée par une conférence (voir Journée de la Schizophrénie 2019)

Lundi 1er avril – Réunion annulée et remplacée par l’Assemblée générale du RELAIS, suivie par une conférence.

Lundi 15 avril avec comme invitées Mmes Sarah Bellasi et Carole Thévoz du Centre Espoir

Lundi 29 avril

Lundi 13 mai avec comme invitée Mme Sarah Carluci de l’Association Trajectoires

Lundi 27 mai

Lundi 10 juin ( Lundi de Pentecôte) Le groupe de soutien se réunira le mardi 11 juin (au local du RELAIS à 19h)

Lundi 24 juin - Réunion annulée et remplacée par une fête pour célébrer les 30 ans du RELAIS. Le groupe de soutien se réunira le mardi 25 juin (au local du RELAIS à 19h)

Thèmes récurrents


Les thèmes abordés sont divers et répondent souvent aux préoccupations des proches:

  • Difficulté d’acceptation de la maladie et du handicap, autant de la part de la famille que de celle du malade.
  • Refus par le malade de se faire soigner.
  • Impact du handicap et fluctuation dans le comportement du malade, qui perturbent la vie de la famille.
  • Recherche d’une prise en charge adéquate.
  • Difficultés de communication/collaboration avec les professionnels de la psychiatrie.
  • Informations récentes sur les services psychiatriques et sociaux; structure de ces services.

Programme psychoéducatif pour les familles


Nous suggérons aux proches d’assister de façon régulière aux séances du groupe afin d’en tirer un profit maximum. D’autre part, nous conseillons vivement à tous les proches concernés particulièrement par la schizophrénie de participer au programme Profamille destiné aux familles des personnes souffrant de schizophrénie. Ce programme de dix séances est animé par une infirmière des HUG.