Sous la pression des parents, l’État s’active
Ils sont descendus dans la rue à maintes reprises cet été afin de réclamer quelque 200 places d’hébergement et d’accueil de jour en institutions spécialisées pour leurs enfants handicapés. [...] La mobilisation de ces parents, désemparés face à pareille pénurie, a visiblement fini par payer.

Voir l’article publié dans La Tribune de Genève du 17 mai 2016